La revue Esprit

Esprit est une revue intellectuelle française fondée en 1932 par Emmanuel Mounier et dont les orientations personnalistes se sont définies, dans les années 1930-1934, en relation avec les orientations parallèles du groupe Ordre Nouveau, au sein de la nébuleuse des non-conformistes des années 30. A ce titre, Mounier a été largement inspiré par le philosophe Jacques Maritain.

Après 1934, Esprit va approfondir les conséquences sociales et philosophiques du personnalisme, dont il va devenir l'expression la plus connue, tandis que se crée autour de la revue un réseau national et international de groupes destinés à diffuser ses idées.

Après l'armistice de 1940, Esprit reparaît, Mounier s'installant à Lyon (en zone libre) pour relancer la revue1. Après avoir manifesté de l'intérêt pour certaines des orientations initiales de la Révolution nationale du Régime de Vichy, la revue exprime des opinions de plus en plus critiques qui vont aboutir à son interdiction en août 1941.

À la Libération, Mounier relance la revue, qui participe activement aux débats et controverses de l'après-guerre, en manifestant une certaine orientation « philocommuniste », au moins jusqu'en 1949. Après la mort de Mounier en 1950, la direction de la revue sera assurée par le critique littéraire Albert Béguin, par Jean-Marie Domenach puis par Paul Thibaud.

Progressivement, tout en participant à différentes tentatives pour faire naître une « nouvelle gauche », l'identité personnaliste de la revue va s'atténuer tandis que s'affirme son rôle de carrefour intellectuel. Le philosophe Paul Ricœur y écrivit régulièrement.

2013-1.gif

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site