Le Prix de la Page 112

Jean-Marc Parisis remporte le prix de la page 112

 

(Photo : Jean-Marc Parisis © Dion)

La recherche de la couleur, de Jean-Marc Parisis, coiffe au poteau Viviane Elisabeth Fauville, de Julia Deck, pour le premier prix de la page 112.

Le jury a attribué à Jean-Marc Parisis le premier Prix de la page 112 pour son livre La recherche de la couleur (Stock) à six voix contre cinq pour Julia Deck auteure de Viviane Elisabeth Fauville (Minuit). Le prix devait être proclamé le 12 décembre 2012 à 20 h au café-restaurant Les Nautes à Paris, «avant restauration dans une ambiance underground».?

Treize autres titres figuraient dans la sélection: Une certaine fatigue de Christian Authier (Stock), La théorie de l’information d’Aurélien Bellanger (Gallimard), Moi, ma vie, son œuvre de François Blistène (Le Sonneur), Avez-vous l’adresse du paradis? de François Bott (Le Cherche-Midi), L’auteur et moi d’Eric Chevillard (Minuit), Apologie de la viande de Régis Clinquart (Stéphane Millon), Les ombres de Marge Finaly de Thierry Dancourt (La Table ronde), L’amour fou de Françoise Hardy (Albin Michel), La convergence des alizés de Sébastien Lapaque (Actes Sud), Lame de fond de Linda Lê (Bourgois), Ciseaux de Stéphane Michaka (Fayard), Anima de Wajdi Mouawad (Actes Sud) et Les désarçonnés de Pascal Quignard (Grasset).

Le prix, lancé à l’initiative de l’éditrice Claire Debru, directrice de la collection «Les Affranchis» chez NiL, récompense un titre parce que «si une remarquable page 112, «ventre mou du livre», est rare, alors il est permis d’espérer que le roman dans lequel elle apparaît soit, lui aussi remarquable...». En hommage à Woody Allen, il tire son nom d’une réplique du réalisateur-acteur dans le film Hannah et ses sœurs, «N’oublie pas le poème de la page 112: il me fait penser à toi».

http://www.livreshebdo.fr/prix/actualites/jean-marc-parisis-remporte-le-prix-de-la-page-112/9777.aspx

Le prix de la Page 112 : un nouveau prix littéraire original

L'avalanche de parutions de la rentrée littéraire, plus de 600 encore en septembre 2012, permet-elle aux jurés des prix littéraires de se pencher véritablement sur chaque ouvrage ? Non bien sûr. Personne ne l'avoue mais tout le monde le sait : le premier débroussaillage consiste surtout à lire la première et la dernière page. Et si on changeait les règles tacites de ce petit jeu ? Et si on lisait d'abord la page 112 ? C'est le parti pris d'un nouveau prix littéraire, le Prix de la Page 112, qui sera remis le 12 décembre par douze jurés.

Pourquoi avoir choisi cette fameuse page 112 ? Parce que située "dans le ventre mou" du roman, cette page est souvent négligée par l'auteur, l'éditeur et le correcteur et peut à ce titre être le symptôme d'un relâchement.

Mais ne lire que la page 112 n'est ce pas aussi arbitraire que de lire la première et la dernière page ? Si, admet l'instigatrice de ce prix, l'éditrice Claire Debru, qui dirige la collection "Les Affranchis" chez Nil. Mais "la vie littéraire est injuste", réplique-t-elle.

Tous se sont engagés, une fois sélectionnées les bonnes pages 112, à lire les romans en entier avant de donner leur suffrage au prix qui sera remis au café-restaurant "Les Nautes" (Paris 4e) le 12 décembre.

Ce prix qui prend en compte tous les romans parus depuis le mois d'août, se place sous le haut parrainage de Woody Allen. C'est en effet en hommage à une scène de"Hannah et ses soeurs" qu'a été choisie cette fameuse page 112, nous apprend "Le Monde".

Dans le film, Elliott, tombé amoureux de sa belle-soeur, lui lance "N'oublie pas le poème, page 112 : ça me rappelle toi". Un prix qui ne se prend donc pas (encore) trop au sérieux. Surtout quand on sait que Woody Allen a toujours dit "je ne ferai jamais partie d'un club qui m'accepte pour membre"... de Culture Box

jean-marc4.jpg










http://clairedebru.com/page-112/le-prix-de-la-page-112/
https://www.facebook.com/PrixDeLaPage112

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site