Le Prix Roger Nimier

Le prix Roger-Nimier est un prix littéraire créé en 1963 à l'initiative d'André Parinaud et de Denis Huisman.

Il récompense un jeune auteur dont l'esprit s'inscrit dans la lignée de l'œuvre littéraire de Roger Nimier.
Il est décerné au Fouquet's chaque deuxième quinzaine de mai.
Il apporte à son lauréat une prime d'un montant de 5000 euros.

Liste de lauréats du prix Roger-Nimier

1963 : Jean Freustié pour La Passerelle, Bernard Grasset
1964 : André de Richaud pour Je ne suis pas mort, France Empire
1965 : non attribué
1966 : Clément Rosset pour Lettre sur les chimpanzés, Gallimard
1967 : Éric Ollivier pour J'ai cru trop longtemps aux vacances, Denoël
1968 : Patrick Modiano pour La Place de l'Étoile, Gallimard
1969 : Michel Doury pour L'Indo, Julliard
1970 : Robert Quatrepoint pour Mort d'un Grec, Denoël
1971 : François Sonkin pour Les Gendres, Denoël
1972 : ex-aequo Claude Breuer pour Une journée un peu chaude, France Empire
1972 : ex-aequo André Thirion pour Révolutionnaires sans révolution, Robert Laffont
1973 : Inès Cagnati pour Le jour de congé, Denoël
1974 : François Weyergans pour Le Pitre, Gallimard
1975 : Frédéric Musso pour La Déesse, La Table Ronde
1976 : Alexandre Astruc pour Ciel de cendres, Le Sagittaire
1977 : Emil Cioran pour l'ensemble de son œuvre
1978 : Erik Orsenna pour La Vie comme à Lausanne, Éditions du Seuil
1979 : Pascal Sevran pour Le Passé supplémentaire, Olivier Orban
1980 : Gérard Pussey pour L'Homme d'intérieur, Denoël
1981 : Bernard Frank pour Solde, Flammarion
1982 : Jean Rolin pour Journal de Gand aux Aléoutiennes, Jean-Claude Lattès
1983 : Denis Tillinac pour L'Été anglais, Robert Laffont
1984 : Didier Van Cauwelaert pour Poisson d'amour, Éditions du Seuil
1985 : Antoine Roblot pour Un beau match, La Table Ronde
1986 : Jacques-Pierre Amette pour Confessions d'un enfant gâté, Olivier Orban
1987 : Alain Dugrand pour Une certaine sympathie, Jean-Claude Lattès
1988 : Jean-Claude Guillebaud pour Le Voyage à Kéren, Arléa
1989 : Frédéric Berthet pour Daimler s'en va, La Table ronde
1990 : Éric Neuhoff pour Les Hanches de Lætitia, Éditions Albin Michel
1991 : Stéphane Hoffmann pour Château Bougon, Albin Michel
1992 : François Taillandier pour Les Nuits Racine, Éditions de Fallois
1993 : Dominique Muller pour C'était le paradis, Éditions du Seuil
1994 : Stéphane Denis pour Les événements de 67, Plon
1995 : Dominique Noguez pour Les Martagons, Gallimard
1996 : Éric Holder pour En compagnie des femmes, Le Dilettante
1997 : Jean-Paul Kauffmann pour La Chambre noire de Longwood : le voyage à Sainte-Hélène, La Table ronde
1998 : Jérôme Garcin pour La Chute de cheval, Gallimard
1999 : Marc Dugain pour La Chambre des officiers, Jean-Claude Lattès
2000 : Arnaud Guillon pour Écume Palace, Arléa
2001 : Charles Dantzig pour Nos vies hâtives, Bernard Grasset
2002 : Nicolas d'Estienne d'Orves alias Néo pour Othon ou l'aurore immobile, Manitoba-les Belles lettres
2003 : Marie-Claire Pauwels pour Fille à papa, Éditions Albin Michel
2004 : ex-aequo David Foenkinos pour Le Potentiel érotique de ma femme, Gallimard
2004 : ex-aequo Adrien Goetz pour La Dormeuse de Naples, Le Passage
2005 : Bernard Chapuis pour La Vie parlée, Stock
2006 : Christian Authier pour Les liens défaits, Stock
2007 : Jean-Marc Parisis pour Avant, pendant, après (Stock)
2008 : Yannick Haenel pour Cercle (L'infini)
2009 : Xavier Patier pour Le silence des termites (La Table Ronde)
2010 : Nelly Alard pour Le Crieur de nuit (Gallimard)
2011 : Françoise Dorner pour Tartelettes, jarretelles et bigorneaux, Éditions Albin Michel
2012 : Jean-Luc Coatalem pour Le Gouverneur d'Antipodia, Éditions Le Dilettante

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×