Stein, le cénacle

A partir de 1903 et pendant 40 ans, la maison Stein sur la Rive Gauche de Paris est devenu un lieu renommé rassemblant les artistes américains expatriés, les écrivains, et autres notables dans le monde des arts et des lettres d'avant-garde. Entrée et appartenance au Stein Salon était une validation recherchée. Gertrude Stein devint le mentor de combinaison, critique et gourou de ceux qui réunis autour d'elle furent dignes de figurer dans ce groupe raréfié d' artistes talentueux. Elle fut décrite comme une figure imposante et intimidante, d'une manière relativement démesurée. En 1933, Stein a publié les mémoires de ses années parisiennes intitulé L'Autobiographie d'Alice B. Toklas, qui est devenu un best-seller littéraire et cet avènement la fit passer de l'obscurité relative de la figure littéraire culte à la lumière de l'attention générale.

the-autobiography-of-alice-b-toklas.jpg

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×